dim. Sep 27th, 2020

Merveilles de Femme

Chroniques africaines

Takku Suuf – Partie 07

6 min read

Ibrahim Kane

J’étais très surpris de voir Saphiatou devant la porte de ma maison. Je ne savais pas qu’elle connaissait nos voisins. Et à voir le regard qu’elle m’a lancé, je crois qu’elle aussi a entendu les insultes de ma femme.

 

Elle a accouché il y a un mois d’un petit garçon. Elle est devenue pire qu’avant, elle ne se limite plus aux insultes, elle se permet de me sauter dessus maintenant s’attendant à ce que je riposte. J’en ai eu marre et je lui ai demandé le divorce mais elle m’a juré que je ne reverrai plus les enfants si elle quitte la maison. Je n’avais pas d’autre choix que de la laisser dans la maison et elle essaie toujours de me faire sortir de mes gongs et tous les moyens sont bons mais je reste impassible et c’est ça qui l’énerve. Je ne vais pas entrer dans son jeu, je sais ce qu’elle cherche et je ne vais pas lui donner ce plaisir.

 

Elle sait que je ne vais jamais la laisser avec mes enfants tout comme je suis certain que le juge lui accorderait la garde des petits après divorce vu la situation avec ma famille. Pour l’instant j’essaie de gérer en entendant que je trouve une solution…

 

Elle s’est énervée parce que j’ai refusé de lui donner de l’argent pour le mariage de sa sœur. Je lui ai dit que j’en avais plus et paf, elle recommence ses insultes. Quand elle a vu que j’étais vraiment de marbre, elle s’est jeté sur moi et elle a commencé à me griffer de partout. Je réussis à me détacher d’elle avant de quitter la maison. Je crois qu’elle a déjà sa place à l’asile…

 

– Je n’aurai pas de paix tant que je ne t’aurai pas tout pris ! Je vais tout te prendre, ta maison, ton argent et tes enfants ! Avait-elle crié quand je sortais de la maison

 

La question que je n’arrête pas de me poser est qu’est-ce que j’ai fait à cette femme ? Je ne m’explique pas le pourquoi de son comportement ? Je l’ai sincèrement aimé, c’est pourquoi je l’ai épousé. Au début elle était parfaite mais quand elle s’est aperçue que je ne suis pas un pigeon à déplumer, elle a commencé à sortir de vrai visage.

 

A quoi elle s’attendait quand elle acceptait ce mariage ? Elle croyait sérieusement que j’allais remettre tous mon salaire entre ses mains les fins du mois ? Elle a tout essayé pour me contrôler, je dis bien tout même le maraboutage mais elle n’a jamais réussi. Quand bien même, je prenais toujours soin d’elle et sa famille. J’ai financé son projet d’ouvrir un salon de couture avec des millions qui se sont volatilisés dans la nature et sans explications… je ne peux plus compter ses projets qui n’ont jamais vu le jour.

 

Quand sortait ensemble je croyais qu’elle m’était fidèle néké yo elle vivait du mbarane. Elle m’avait dit qu’elle a démissionné de son poste pour ses affaires, elle avait une boutique en ligne chose qui était archi fausse. Elle n’a jamais rien fait de sa vie à part manger l’argent de ses pauvres mbaranes. Elle croyait certainement que je vais lui jeter des millions pour qu’elle continue sa vie d’avant mais c’était mal me connaître. Je n’ai pas galéré ses dernières années pour jeter mon argent par la fenêtre comme ça. Loumou warlo ak mom mangi kay matal wayé sama xaliss dou dougou ci thiakhane. Je fais tout ce que je dois faire pour elle mais je ne donne jamais mon argent pour des futilités.

 

 

Je me gare sous un arbre et décide de faire une petite sieste avant de retourner chez moi, affronter ma femme.

 

J’entends des coups venant de la vitre. Je lève la tête et vois Safia devant moi. Je passe ma main sur mon visage histoire de me réveiller un peu. Elle passe de l’autre côté et je déverrouille les portières…

 

Elle s’assoit et me regarde sans rien dire. Je ne pouvais pas déchiffrer l’expression de son visage. Elle paressait énervée, choquée… je ne saurai dire

 

– J’ai entendu les insultes de ta femme, dit-elle sans ciller

 

Je baisse la tête ne sachant pas quoi répondre

 

– Tu te dis certainement que ce n’est pas mon problème mais sérieusement qu’est-ce que tu attends pour répudier cette femme ?! Ça se voit même à des kilomètres que tu n’es pas heureux alors pourquoi tu forces ?

 

– Safia tu connais toutes l’histoire avec ma femme Je ne peux pas me séparer d’elle à cause des enfants ! Elle me menace de partir avec les enfants si je la libère et il est hors de question, je dis bien hors de question que je la laisse avec mes enfants !!!

 

– Mais tu souffres…

 

– J’ai souffert toute ma vie Safia, ne t’en fais pas pour moi. Je n’ai pas connu mon père et je n’ai jamais senti l’amour de ma famille en particulier l’amour de ma mère. J’ai toujours été rabaissé dans ma vie et j’ai toujours supporté alors je peux dire que j’ai l’habitude de souffrir ! Si ce n’est pas ma femme, ça sera ma mère, tu vois je suis condamné Safia, dit-il en souriant

 

– Ibrahim…

 

– Safia ce n’est rien… alors toi comment tu vas ? Tu me manques, tu ne sais pas à quel point !

 

– A moi aussi, tu me manques !

 

 

 

 

Le lendemain j’étais à fond dans mes dossiers quand je sens mon portable vibrer dans ma poche. J’avais cru que c’était un appel de ma mère mais c’est un message de Safia… une vidéo d’elle toute pimpante dans son bureau, elle chante avec une très belle voix

 

J’veux des problèmes

J’veux tes galères deviennent les miennes

J’veux qu’tu m’balance au visage, tes orages, tes peines

Pour des nuits diluviennes

 

J’veux qu’on s’apprenne

J’veux partager tes joies, tes migraines

Ton corps me donne le vertige et tes mains me mènent

Où rien ne nous mène

 

Et je voudrais qu’ça dure longtemps

User ma peau sur la tienne

Un jour, j’oublierai tout jusqu’à mon nom

Je saurai simplement

Que t’es là, que t’e beau, que t’es mien…

 

Et j’voudrai que ça dure cent ans

Que jamais la raison n’atteigne

Cet avis, cette envie de rêver tous les deux quand même

Jusqu’à ce qu’un jour nos deux yeux s’éteignent

 

 

Je regardais la vidéo, ému. Je la regarde encore et encore. Elle est époustouflante et très belle. Je te veux moi aussi baby, tu ne peux même pas imaginer à quel point…

 

Une heure après, je la rejoins dans le restaurant pas très de son lieu de travail. Elle me sourit dès que nos yeux s’accrochent

 

– Tu es sublime Safia, fis-je en souriant

 

– Oh ne dis pas ça, répondit-elle gênée. Je vais cramer alors, ajouta-t-elle en riant cette fois

 

– J’ai adoré ta vidéo…

 

– Et c’est sincère, ce que je disais. Je veux partager ma vie avec toi… je veux te voir heureux, Ibrahim, dit-elle sincère

 

– Je le veux moi aussi. Mais je ne veux pas te voir souffrir ma chérie…

 

– Ta demande en mariage tient toujours ? Questionna-t-elle sûre d’elle

 

– Oui mais…

 

– Je veux que demain tu viennes demander ma main à mon père et je m’assurerai que le mariage soit scellé le jour même!

 

– Safia, je t’aime et je veux me marier avec toi. Le problème, tu sais que j’entretiens de très bonnes relations avec ton père et tu sais que je vais devoir lui mentir concernant le mariage…

 

– Tiens-toi à ce que tu es polygame. Mon père n’a pas besoin de savoir les problèmes avec ta famille et la manière dont tu m’as épousé !

 

– D’accord, je parlerai à mon oncle ce soir In Shaa Allah

 

 

 

C’est ainsi nous nous sommes retrouvés mariés le lendemain. J’étais heureux et Safia aussi semblait heureuse. On verra ce que demain nous réserve !

 

 

 

Commentaire Facebook

2 commentaires on “Takku Suuf – Partie 07

  1. Ndeysane mbeguel reka woor
    Safia a accepté ce marriage risqué juste pour le bonheur de Ibrahim
    Je suis là Amir avec cette belle chanson, merci pour cette decouverte.

Comments are closed.