dim. Sep 27th, 2020

Merveilles de Femme

Chroniques africaines

Plan B – Partie 08

6 min read

Khalifa Sow

Je ne pouvais pas croire ce qui m’arrive. Je suis arrivé au mauvais moment on dirait. Fatima me regarde avec dédain et Hassanatou qui me demande ce que je fais ici. Elle veut que je lui fasse un dessein ou comment ?

– Euh Fatima est la mère de mon fils… mon ex-femme ! Sortis-je penaud

– Ah ! Ok, moi je rentre. Tu peux me déposer s’il te plait, habibi ?

J’avais l’impression qu’elle narguait maintenant Fatima mais cette dernière reste impassible. Elle lui tend un sachet sans lui jeter un regard. Je ne savais pas si je devais partir ou rester ?

– Tu me déposes chez moi ? Insista encore Hassanatou

– Prends un taxi ! Dis-je finalement en lui tendant un billet de 5.000 Fcfa

– Tata Fatima, j’espère te voir le jour du mariage ? Fit-elle encore narquoise

– In Shaa Allah ! Sortit-elle en souriant

Elles sortent du salon et moi je reste planter là comme un con. Je me demande même ce que je fais encore là. J’allais sortir quand elle se met en face de moi, le visage en feu

– Ya niak diom ! Tu n’as aucune vergogne ! Lança-t-elle dédaigneuse

– Hi !

– Han ! Yaw sa moromou dom yi niola dessé ? Je me demande si c’est toi imam où on t’a changé entre temps ? C’est à cause d’elle que tu refuses de parler à ta femme ?

– Qu’est-ce qu’elle faisait ici ? Tu savais que j’allais passer c’est pour cela que tu l’as invitée ?

– Han ? Kone matay !

– Fatima douma sa morom ! Je ne suis pas ton égal, tu me respectes !

Elle pouffe un rire avant de redresser

– Xol nga sa bop ? Tu t’es regardé ? Mérites-tu le respect Khalifa ? Cette minette est la meilleure amie de ma fille, elle est venue prendre son colis ! Ki ngay takk, ki nga khamni meune nga ko diour ?

– Je… et puis de quoi je me mêle ? Tu es jalouse c’est ça ?

– Ha Ha Ha… jalouse de qui ? De ma fille ? Et puis pourquoi serai-je jalouse ? Tu m’as clairement signifiée que tu ne veux plus de moi ? Moi aussi Khalifa Sow, je ne veux plus de toi ! Mane mala sour biss niki tay ! Je ne veux même plus voir ta face de pédophile ! Osa-t-elle cracher

– Li lay wakhati ci sa réwandé gui ! Aucune retenue !

– Matay ! Moi au moins je ne me cache, je suis entière avec tout le monde et toi ? Dit-elle en me regardant de la tête au pied, toi, tu n’as jamais montré que tu préférais les minettes aux bonnes femmes soumises et ridées !

– Hi !

– Khamnga thiaga bou goor dafa am, tei yaw néké ci nga bokk ! Tu n’es qu’un pervers !

– Fatima !

– Bouma ni Fatima déh ! Tu n’as même pas honte, tchipiri !

– Je vais épouser cette fille par A ou par B ma xol lo ci meune !

– Baises-la même si tu veux, j’en ai rien à foutre ! Si tu ne l’as pas déjà fait sakh…

– Décidemment, tu ne changeras jamais ! Je ne vais pas perdre mon temps à parler avec une insolente de ton genre !

– C’est moi qui ai perdu du temps en voulant récupérer un homme qui n’en vaut pas la peine ! Merci d’avoir montré ton vrai visage mon cher Khalifa ! Mane Sall ngari ma paré ci yaw ! Thiaga bou bone bi, sim !

– Souma ko wakhaté ma…

Il avait levé la main pour me donner une gifle mais heureusement, je le saisis à temps.

– Ta main sur moi, je te jure que tu vas le regretter ! Fous le camp de chez moi ! Traitre !

Je bouillonnais de rage. Oh mon Dieu, qu’est-ce que je suis en train de faire ? Elle me fait perdre tous mes moyens

– Je suis désolé…

– J’en ai rien à foutre de tes excuses ! Sors d’ici !

Je sors du salon honteux, Harouna tire sur mon boubou mais je n’avais pas la force de le regarder. J’ouvre la porte et sors de l’appartement en tremblant.

Je descends et trouve Hassanatou devant la porte en train de m’attendre

– Yaw danga yague ci kaw lodone déf ? Tu faisais quoi, tu as trop duré !

– Ce n’est pas le moment ! Criai-je en entrant dans ma voiture. Je démarre sans attendre

Une fois chez Rachid je me dirige directement dans ma chambre. Je prends une bonne douche avant de sortir rejoindre Rachid qui s’apprêtait à partir à la mosquée. Après la prière, nous nous installons dans le salon entendant le dîner…

– Lou xew, tu as la tête ailleurs ? Demanda Rachid

Je sursaute et passe mes mains sur ma tête sachant pas par où commencer ?

– Tu sais que Hassanatou est la meilleure amie de la fille de Fatima, expliquai-je stressé

– Quoi ?

– Je te jure ! Et le pire, je l’ai trouvé chez Fatima !

– Allahou Akbar ! Quel gathié ! Quelle honte !

– Je ne te dis pas ! Ensuite on s’est violemment disputés, j’ai failli faire la plus grosse bêtise de ma vie ! Cette femme est d’une insolence…

– Qu’est-ce que tu as failli faire oustaz ?

– Rachid, j’allais la gifler mais elle m’a stoppé à temps ! Je ne sais même pas ce qui m’a pris !

– Ay Oustaz !

– J’aurai dû mettre fin à ma relation avec Hassanatou quand Oumou s’y est opposée ! Elle avait vu venir tous ses problèmes. Et cette pauvre Khadijatou qui me considère comme son père, elle sera énormément déçue quand elle saura que c’est moi qui vais épouser sa meilleure amie ! Quelle poisse !

– Tégal ci souf ce mariage ! C’est impossible !

– Rachid j’ai déjà donné ma parole à ses parents, il ne reste plus que deux jours avant le mariage, je ne peux pas faire ça à Hassana, elle ne m’a rien fait. Nako takk rek té mougne !

– Kane ngay takk fofou Imam ?

Salma s’avance et pose le plat contenant le diner sur la nappe

– Personne ! S’empressa de répondre Rachid

– Dëgg nala, nékal fi di takk ak tekki rek ! Oumou ne mérite pas ça !

– Salma, intervint Rachid

– Mais ki faut que niou wakh ko deug ! Tu ne peux pas refuser de reprendre Fatima alors que vous savez déjà un enfant et vouloir épouser une fille qui a l’âge de ta fille Imam ? Tu t’es demandé comment vont se sentir tes enfants ? Et Oumou ? Tu n’as jamais été injuste avec elle mais légui mom je ne te reconnais plus sama serigne ! Dit-elle la voix étouffée

Elle sort du salon sans un mot de plus. Je sens tellement petit !

– Elle va encore en faire tout un plat ! Dit Rachid en souriant

Mon portable ne cesse de vibrer dans ma poche. Je le sors pour enfin décrocher les appels de Hassanatou quand je tombe sur un message d’elle.

‘’ La façon dont la mère de Khadija m’a regardée lorsque je suis sortie des toilettes, elle doit se douter de quelques choses. Il faut que ce mariage ait lieu au plus vite sinon ce con d’Imam saura toute la vérité et ma mère va me tuer ! Je suis à 6 semaines de grossesse Anta, je veux un père pour mon enfant et il est hors de question qu’il naisse hors mariage. Ma mère va me tuer ! ‘’

 

Quelques secondes, après le message disparait  

– Quel con je suis ! Criai-je

– Quoi ?!

– Elle est enceinte ?!

– Oumou ?!

– Hassana !

– Yako eumbeul ? Cria-t-il en se levant

Je lui lance un regard menaçant avant de quitter le salon sans dîner…

Commentaire Facebook

7 commentaires on “Plan B – Partie 08

  1. Je m’en doutais bien je savais que cette Hassanatou n’est pas clean.. Mais Fatima elle m’énerve avec son insolence

  2. Hum Hum, la je suis tout a fait d accord avec toi Imam « Quel con tu fais ». oh Nanah je suis trop fan de toi…

  3. bonsoir merci Nana pour cette belle partie! cette fois je suis bien d’accord avec Fatima..euh stp je voudrais vous demander où en sont les chroniques « mon mari mes défis » et « reviens moi » on a plus de nouvelles depuis.. merci

  4. Ha mane fatima ni lagnou kay bayé mais nak elle parlait avec le cœur mais balamo nékhon mariage bi am ba nopi birbi dogua fégn

Comments are closed.