mar. Sep 22nd, 2020

Merveilles de Femme

Chroniques africaines

BAYE REK

3 min read
  • Mayadidi: allez gossette, fais moi une petite présentation de ton couple
  • yama: ok c’est parti!

« Bon, je m’appelle mariama Sylla, j’ai 25 ans. Je suis mariée depuis 6 mois à Baye Demba Bocar Sow, 32 ans, ingénieur système pour une société américaine ayant plusieurs pôles en Afrique. Il est responsable de l’installation et de la maintenance des équipements informatiques et des logiciels de l’entreprise sur l’ensemble de ses implantations dans le continent. Du coup, il voyage beaucoup et parfois il peut rester 6 à 8 semaines en dehors du pays. Ce qui est très dur, les « maribataires » me comprendront !

On est sorti ensemble 1 an et même si le mariage semblait évident entre nous, nous avions préféré prendre notre temps. Je suis très amoureuse de mon homme et comme je suis quelqu’un de très spontané, je n’hésite jamais à le lui dire ou lui montrer. Lui par contre, vu son éducation peulh un peu sévère, il est plutôt réservé mais on va dire que depuis 2, 3 mois, il commence à se lâcher quand on est seul, et il commence à trouver les mots et les gestes pour me montrer son amour.

Je vis chez mes beaux-parents et ce n’est pas toujours évident. Au début j’avais l’impression de ne pas avoir assez d’intimité, mais bon on s’adapte surtout que je savais que pour mon mari il est hors de question de quitter ses parents. Il avait fait construire un appartement à l’étage où il y avait tout : cuisine, salon, bureau, 2 chambres avec leurs salles de bain, mais on mangeait toujours avec ses parents et quand j’étais à la maison dans la journée, c’est moi qui préparais les repas dans la cuisine de ma belle-mère… et parfois même quand tu revenais du boulot, éreintée, après le dîner, tu es obligée de rester au moins une heure dans le salon pour discuter avec papa et maman. Voilà quoi !! nékeu keur goro ! mais les vieux sont adorables en tout cas pour le moment et j’espère que ça va continuer in chaa Allah.

Dans cet interview, je vais vous raconter ma vie avec mon homme, sans tabou, nous sommes infiniment thiaga (coquins)et nous l’assumons ! Aye koufi ame sa djeukeur di yarou yaroulou (mariage ne rime pas avec timidité)… je n’ai pas peur de dire que je tiens mon homme par les couilles. Le mariage ne se résume pas à ça wayer aye kouko khépp (mais il ne faut pas le négliger) ! je suis sa pute dans notre chambre et je l’assume. Je me donne à lui entièrement et en retour il ne ménage aucun effort pour me combler.

Badjenne néna goor loumou amoule si diabarame outi ko fénéne, mouye yarou, mouye tendresse, mouye thieb bou nékh, mouye wakh djou nékh, mouye tate bou saff. Aye nit rek lagnou nak, wayer dagnouye gorgorlou ba mou diékh, seuye ba séyye. Sou gouddi dioter, Roussoukaye daye diékh takeu. Gnou déf bamou bakh, sou guénner nameu ma, yamkati gnibissi. (dans un mariage, tout ce que l’homme ne trouve pas chez lui , il ira le chercher ailleurs, que ce soit le respect de sa femme, sa tendresse, une bonne cuisine, une conversation agréable, et surtout une bombe au lit. la nuit on oublie sa timidité, et on le fait monter au rideau, comme ça dès qu’il sort, je vais lui manquer et il aura hâte de rentrer)

Nos moments de tendresse sont inouïs, mais nous avons aussi nos désaccords, nos crises de jalousie, comme nos problèmes houleux. Nous sommes juste un couple Lambda et je suis sûre que beaucoup de femmes se reconnaîtront dans ma vie

tout se passe chez Mayadidi: on va échanger, s’amuser, n’hésitez donc pas à donner votre avis et surtout guéner léne fémmmm yi (sortez les astuces), hein ! lépeu si seuy mou nékhh, khalé you goor yi deune gno noppp, Senegal dieum kaname !!

woila je me remercie…

  • Mayadidi: le ton est donné mes amours fi dara douffi séddeu!!! on aime, on commente, on partage

Commentaire Facebook

18 commentaires on “BAYE REK

  1. Mdrr fii neena teus moi mome.je suis pas marié mais kan mm j lis vos astuces pr une marier ma appliké mdrrr mais graw guéne

Comments are closed.